Le télétravail, un danger pour la santé des salariés

Le télétravail reste la règle pour toutes les activités qui le permettent.

A l’annonce du premier confinement le 17 mars 2020, en quelques heures, les salariés ont quitté l’entreprise et se sont retrouvés seuls chez eux, non préparés à cette situation ce qui a généré énormément de stress.

Le télétravail s’est imposé pour les salariés confrontés à une grande solitude, le salarié se retrouvant isolé, chez lui, sous pression, enchainant les visio-conférences sur fond de sur-sollicitassions numérique avec notamment une explosion du nombre de mails auxquels il faut répondre.

Cette situation a généré une surcharge de travail pour bon nombre de salariés et a accru le contrôle de l’employeur. Le management à distance peut, dans certaines situations, entrainer une surveillance excessive et un contrôle abusif du manager sur le télétravailleur et s’assimiler à du harcèlement.

Le lieu de vie qui devient l’environnement de travail est souvent inadapté (table du salon, collocation, couple en télétravail …) et les univers se télescopent quand les enfants sont aussi en visio-scolarité.

Dans ce contexte, la distanciation salutaire entre la vie privée et la vie professionnelle n’existe plus. A cela s’ajoute une anxiété générée par la peur du Corona virus, une incertitude quant à l’avenir professionnel et une incapacité à se projeter dans l’avenir.

Tous ces facteurs ont largement contribué à la dégradation de la santé mentale des salariés en télétravail.

Cette souffrance psychologique peut conduire à des situations de burn-out (syndrome d’épuisement professionnel).

 

Certaines entreprises, conscientes du problème ont formé leurs managers à la gestion des équipes en télétravail et mis en place des cellules d’écoute. Dans les entreprises où ces garde-fous n’existent pas, le salarié peut se tourner vers le médecin du travail afin de solliciter de l’aide et alerter le CSE.

Il existe désormais un numéro vert pour les télétravailleurs afin d’accompagner les salariés des TPE et des PME se sentant particulièrement isolés ou vivant difficilement l’exercice de leur activité en télétravail.

0800 13 00 00 service anonyme gratuit et ouvert 24/24 et 7/7, avec 70 psychologues qui restent mobilisés et à l’écoute des salariés.

Force est de constater que quasiment un an après, la mise en place du télétravail, la situation qui devait être temporaire a malheureusement été pérennisée. 

Selon la dernière enquête HARRIS réalisée par le ministère du travail, le taux de recours au télétravail s’érode progressivement depuis le mois de novembre, parmi les actifs.

Ce mode de fonctionnement ne remporte plus l’adhésion ni des salariés ni des employeurs …

Compte tenu de la poursuite du télétravail, le gouvernement a mis en place une plateforme « Objectif Télétravail » pour apporter des conseils et un accompagnement sur les thèmes suivants :

  • Repérer les activités télé-travaillables avec les salariés
  • Améliorer les pratiques du télétravail
  • Articuler travail à distance et sur site
  • Maintenir la cohésion interne 
  • Faciliter l’élaboration d’une charte ou d’un accord

Pour plus d’information : https://www.anact.fr/objectifteletravail

Parmi les outils mis en place par le gouvernement pour bien organiser et vivre le télétravail, une série de fiches conseils à été créée selon que l’on soit salarié, manager ou employeur.

Ces documents sont accessibles depuis le site du Ministère du Travail sur l’adresse https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/l-actualite-du-ministere/article/teletravail-en-mode-covid-19-on-vous-guide

En conclusion, nous rappelons qu’un salarié peut refuser d’être en télétravail.

Retour

Côté salariés depuis
plus de ans
Taux de réussite
du cabinet %
Implication
des équipes à %
Vous êtes victime de
Nous envoyer un message
Veuillez préciser votre demande
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide